France   United kingdom 1 

Progress Consulting

Photo didier longueville 1

 

Interview  06 décembre 2019

" La culture de la performance déteint sur les personnes et provoque de la démotivation et du burn out. "

Logo progress 200 x 400

 

 

 

 

Didier Longueville

Fondateur et Associé

Progress Consulting nous donne une vision sur les cultures d'entreprise.

 

En tant qu’acteur externe, quelle plus-value une entreprise comme la vôtre, spécialisée en transformation culturelle, peut-elle apporter aux professionnels des Ressources Humaines ?

 

Nous pouvons apporter un regard extérieur qui est validé par 25 ans d’expérience et une vision globale du marché tout secteur confondu. Du Maroc, à la France en passant par la Martinique, nous rencontrons des organisations avec des cultures différentes, ce qui nous permet d’enrichir notre connaissance pour ainsi, offrir des interventions de qualité qui nous différencient.

Nous apportons une méthodologie, une approche structurée. Elle est utile pour les actionnaires et les comités de direction car elle tient compte de leurs objectifs tout en créant une culture plus positive et agréable qui va rassurer les acteurs sur le terrain. Pour que ces derniers tendent vers le changement attendu, une culture adaptée est nécessaire pour que la transformation soit synonyme de réussite.

 

Sur base de votre expertise, avez-vous identifié des points de vigilance sur lesquels alerter les professionnels RH en termes de culturelle d’entreprise ?

 

On constate que de plus en plus, les entreprises souhaitent avoir une orientation résultats à court terme et génèrent par conséquent, des demandes de réductions de coûts, des mesures de performance et autres. Cette nouvelle culture de la performance déteint sur les personnes et provoque de la démotivation, du burn out et tout autre signe alarmant. Un grand nombre de personnes ne s’y retrouvent plus et la chute de motivation est la première conséquence visible.

Tout ceci mène à un constat : les personnes attendent un autre type de culture d’entreprise, où le résultat est certes un objectif mais où une culture plus moderne prédomine. On parle ainsi de bien-être, d’innovation et de sens de ce qu’on fait. Les dirigeants d’entreprises, RH, doivent être attentifs à cela car si la problématique n’est pas abordée, de grosses conséquences au sein de même de l’organisation peuvent voir le jour : départ, maladies socio professionnelles, …

 

Nous aimerions en savoir davantage sur votre parcours et ce qui vous a amené à développer cette expertise. Que pouvez-vous nous en dire ?

 

Régis et moi-même, à nous deux, synthétisons bien la vision de ce secteur étant donné que nous avons créé Progress Consulting il y a 25 ans et sommes aujourd’hui entourés de 35 collaborateurs à temps plein. Le secret ? Allier le résultat au respect du bien-être de chacun. De plus, la multitude d’expériences vécus depuis la création (7000 jours d’intervention pour les deux), nous paraissent donner du crédit à notre réflexion. A cela, on ajoute le fait qu’en plus d’être consultants, formateurs et coachs, nous avons des profils à titre privé très différents. Régis a un profil académique : il est d’ailleurs maître conférencier à l’Ulg. Pour ma part, j’ai une dimension sportive étant donné que je suis coach sportif à niveau 1.