France   United kingdom 1 

MindForest

Photo guy kerger

 

Interview  19 novembre 2019

" Mesurer l’engagement est à situer à un niveau stratégique. "

Logo mindforest 400 x 200

 

 

 

 

Guy Kerger

Managing Partner

Acteur de changement, l'engagement de MindForest et son approche sont fondés sur le facteur humain.

 

En tant qu’expert en gestion de changement, quelles sont d’après vous les tendances en la matière ?

Avant tout, ce qui est important, est de s’assurer de l’engagement des collaborateurs dans une organisation. Car l’engagement, ainsi que la motivation, sont en relation directe avec leurs performances et donc avec la performance de l’organisation. Il existe de plus en plus d’outils permettant de mesurer l’engagement comme le Net Promoter Score ou les questionnaires de satisfaction au travail. Ces questionnaires sont organisés autour de différents paramètres fondés sur la recherche scientifique : communauté, équité, reconnaissance, etc. Suite aux résultats et aux points faibles identifiés, l’objectif sera de définir une démarche permettant d’améliorer concrètement l’engagement et ceci de façon durable dans l’organisation. Car sans résultats concrets, l’approche se révèlera être un échec pour l’organisation.

 

 

Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur les activités de votre structure ?

MindForest est expert en Change Management au service de tout type d’organisation et concentre ses activités autour des quatre axes majeurs suivants : l’activation de stratégie, l’engagement des collaborateurs, l’optimisation des processus et le changement de culture. Avec une combinaison de 19 ans d’expérience dans le domaine et une large gamme de compétences, MindForest place le facteur humain au centre de ses activités de conseil, non seulement en attribuant une importance toute particulière aux aspects sociaux et culturels des organisations, mais également en soulignant des facteurs pertinents et essentiels tels que l’engagement, les valeurs, l’expérience, le lien social, la communication, les émotions, les compétences sans oublier la créativité.

 

D’après vous, quels défis résultent de la gestion de changement ?

Mesurer l’engagement est à situer à un niveau stratégique. Que ce soit concernant l’expérience client ou l’expérience collaborateur, il ne faut pas perdre de vue le rôle de l’expérience manager. En effet, si les managers dans l’organisation ne sont pas engagés, les employés ne le seront pas non plus et cela aura des conséquences sur l’expérience client. Chaque maillon est donc essentiel pour qu’un changement de culture basé sur l’engagement puisse fonctionner. Or, pour s’assurer que l’expérience manager soit satisfaisante, il faut déjà pouvoir identifier ses besoins, ce qui facilite son travail avec les équipes, ses contraintes, mais aussi se poser les questions suivantes :  les programmes de développement managériaux sont-ils bien adaptés ? Le manager dispose-t-il de la Big Picture ? Bénéficie-t-il de possibilités de collaboration ? Arrive-t-il à faire entendre sa voix dans l’organisation ?